Ressources

Le Haut potentiel en question

Ce qui résumerait sans doute le mieux l’évolution de la compréhension de ce fonctionnement, c’est le passage de “zèbre” à “hautes potentialités”.


Ce qui résumerait sans doute le mieux l’évolution de ma compréhension de ce fonctionnement, c’est le cheminement :

  • Du biais de recrutement : je suis clinicienne. Comme mes premiers maîtres, je suis clinicienne. Ceux que je rencontre sont ceux que je reçois : ceux qui vont mal dans leur profil
  • En passant par le biais de confirmation : je repère ce que j’ai compris. J’observe ce que je veux voir
  • A l’acceptation du grand chamboule-tout qu’est la science. La science en mouvement. La science qu’on n’interprète pas avant qu’elle n’ait produit ses conclusions

Des neuromythes aux réalités cognitives. De la passion et la fascination à l’extraordinairement ordinaire.


Je remercie Jeanne Siaud-Facchin et Olivier Revol autant que Franck Ramus et Nicolas Gauvrit.

Et je remercie mes patients qui m’ont fait comprendre et voir à force de vouloir les regarder eux. Un par un. Tous différents.